atelier, luthier, luthière, luthiers, lutier, Mabire, fabrication, réparation, cordes, violon, alto, violoncelle, pochette, réparer, musique, archet, la roche sur yon, yon, vendée, 85, pays de la loire, réparer, entretien, chevalet, mèche, Mirecourt, acoustique, poche a violons, poche à violon, poche, violons, âme, chevalet, touche, sillet, guide du jeune musicien, guide, musicien, entretenir, pays de loire, étui, température, chaleur, accident, prévenir, graisser, colophane, régalge, sonorité

Imprimer cette page

Guide du jeune musicien - Prendre soin de son violon, alto ou violoncelle

Ce texte est libre de copie et de diffusion. Merci de mentionner la source sur vos documents : La Poche à Violons, A. Mabire.

Une petite introduction

Violons, altos et violoncelles sont membres de la famille des cordes frottées. Cette grande famille compte aussi la contrebasse, les pochettes, les violes, le nyckelharpa suédois, le rebab arabe, le ravanastron indien  - et bien d'autres encore - parmi ses membres.
S'ils sont bien entretenus, ces instruments peuvent vivre bien plus longtemps que nous : le plus ancien violon a presque 500 ans !

Pour lui permettre de chanter et résister aux assauts du temps, les luthiers ont façonné un instrument délicat, robuste et complexe, composé d'une soixantaine de pièces de bois.
Aussi, toutes les réparations et la majeure partie de l'entretien doivent être réalisées par un luthier professionnel. Lui seul possède les connaissances, les outils et le savoir-faire nécessaires pour mener à bien chaque réparation.
Toutefois, il y a de nombreuses choses auxquelles vous pouvez veiller afin que votre instrument soit toujours au meilleur de sa forme, et en limitant les coûts de réparation.

Il est préférable de faire réviser votre instrument une fois par an, à un coût raisonnable, plutôt que de devoir régler une facture conséquente lorsqu'il faudra réparer des années de négligence.


Recommandations générales

Nettoyage

Pour que l'instrument reste propre comme au premier jour, il faut le nettoyer systématiquement quand on a fini de jouer. Utilisez un chiffon doux et sec.
♪ ne mettez pas d'alcool – ni quoi que ce soit d'autre – sur le chiffon : vous risquez de faire fondre le vernis !

Chaleur / humidité

Comme nous, l'instrument supporte mal les extrêmes de température et les changements brusques. Si vous devez le transporter, sa boîte est le meilleur rempart contre le froid et les chocs. Mais c'est surtout la chaleur et la sécheresse (de l'air) qui sont à proscrire. Ne laissez jamais votre instrument (même dans sa boîte) en plein soleil, dans une voiture en été ou encore le long d'un radiateur en hiver.
♪ pour conserver une humidité constante, vous pouvez utiliser un humidificateur (Dampit®).

Décollages / fractures

Si vous constatez des décollages (bords, touche, manche), ou l'apparition d'une fracture (cassure), détendez les cordes et apportez l'instrument le plus rapidement possible chez votre luthier : plus vite on le recolle, moins il y aura de dégâts. S'il y a de la casse, conservez tous les morceaux et confiez-les nous avec l'instrument : il sera peut-être possible de les recoller, ce qui évite une réparation plus coûteuse.
♪ n'essayez pas de recoller vous même : nous utilisons une colle et des outils spéciaux.

Sonorité

Votre instrument est en bois : c'est un matériau vivant, sensible aux variations de température et d'hygrométrie.
♪ il sonne différemment selon qu'il pleuve ou qu'il vente !
Toutefois, si vous constatez une perte de qualité sonore constante c'est signe qu'il a besoin d'être réglé par un luthier pour retrouver toute sa voix. Prenez alors rendez-vous à l'atelier pour un réglage personnalisé.

Boîte

La boîte est conçue pour transporter et protéger votre instrument. Ne transportez rien de plus dans la partie réservée à l'instrument : cela risque de l'abîmer.
♪ utilisez plutôt les compartiments prévus pour recevoir le coussin et la colophane, ainsi que la pochette pour les partitions.



L'entretien en détails

chevilles de violon Chevilles

Chaque cheville est adaptée au trou dans lequel elle s'insère. Elle doit tourner aisément. Dans le cas contraire, il faut la " graisser " en utilisant de la craie et du savon. Un peu de craie pour les chevilles qui ne tiennent pas l'accord ; un peu de savon sec (savon de Marseille) pour celles qui sont trop dures.
Si elles ne tournent toujours pas correctement après le graissage, elles ont besoin d'un réajustage effectué à l'atelier.
♪ ne soyez pas tenté de les faire tenir en force : vous risquez de casser le chevillier.

sillet du haut Sillet du haut

C'est une petite pièce d'ébène située entre le chevillier et le haut de la touche. Les cordes reposent sur le sillet du haut dans de petits sillons spécialement calibrés. S'ils sont très (= trop !) profonds, demandez l'avis de votre luthier.
Enfin, ces sillons doivent être lubrifiés régulièrement avec du graphite (crayon).
♪ lubrifiez un seul sillon à la fois.

touche vue depuis le chevalet Touche

Pour ôter les marques d'usure et les bosses de la touche, il est nécessaire que votre luthier effectue un redressage de touche (au rabot). Vous oublierez alors les bruits parasites et retrouverez un grand confort de jeu !
violoncellistes : ne soyez pas tentés d'utiliser la touche comme poignée de transport !

cordes diverses Cordes

Elles doivent être nettoyées après chaque utilisation, toujours avec un chiffon sec.
Avec la pratique, elles s'usent et perdent leurs qualités sonores : nous vous recommandons de les changer une fois par an. Pour ne pas faire tomber l'âme ou le chevalet, changez les une par une ; ne les croisez pas dans le chevillier.
♪ les cordes modernes sont solides : si elles cassent souvent, consultez votre luthier.

âme d'un violon vue par l'f de droite Âme

L'âme n'est pas collée en place : elle nécessite un ajustage très précis pour optimiser la sonorité de votre instrument. Si elle tombe, détendez immédiatement les cordes et apportez l'instrument à votre luthier.

chevalet de violon Chevalet

Le chevalet non plus n'est pas collé : il tient en place avec la pression des cordes.
Pour éviter que cette pression ne l'use prématurément, deux  points à surveiller :
- les cordes fines ont tendance à pénétrer dans le chevalet. Si cela arrive, demandez à votre luthier de coller une protection sous les cordes aiguës (coût minime).
- l'accordage tire sur le haut du chevalet. Avec le temps, il va se voiler (puis casser).
vérifiez régulièrement (surtout après un accordage important) que le dos du chevalet (côté cordier) est bien perpendiculaire à la table.

cordier de violon Cordier

Pensez à dévisser complètement les vis de réglage de temps à autre et réaccordez votre instrument en utilisant les chevilles. Si les vis de réglage coincent, dévissez-les entièrement et mettez une goutte d'huile de vaseline à l'extrémité du pas de vis, puis revissez-les.
♪ vérifiez que les vis sont bien " en prise " sinon elles vont causer un bruit désagréable.



Archet

Trois recommandations :

- colophaner régulièrement la mèche pour qu'elle accroche bien sur les cordes,

- ne jamais toucher la mèche avec les doigts : cela la graisse,

- détendre systématiquement l'archet après avoir joué : si l'archet reste tendu, il va perdre le cambre donné à la baguette et donc perdre de son efficacité.


♪ si la mèche commence à perdre son " mordant " c'est qu'il est temps de la changer ! Prennez rendez-vous à l'atelier pour un reméchage.

 



Page précédente : L'atelier
Page suivante : Accorder son instrument